Dégustation du soir, Réunion

Savanna Unshared Cask France 2020

L’année 2020 n’est pas terminée et la distillerie Savanna n’en a pas non plus fini avec les nouveautés! Après la sortie de la série Wild Island, retour à la série des « Unshared Cask ». Cette série avait été entamée les années précédentes par une édition pour la Belgique et une pour l’Allemagne. Au tour donc de la France cette année pour cet Unshared Caks France qui vient compléter l’Unshared Cask Réunion sorti il y a quelques mois déjà.

Au menu donc, un fût sélectionné par le distributeur français de la distillerie, à savoir La Maison du Whisky. Marché français oblige, ils se sont penchés préférentiellement sur un des fûts de rhum agricole du chai Savanna. Il s’agit donc d’un rhum distillé en 2010 et qui a passé 6 ans en fût de Cognac. En 2017 le rhum a changé de fût pour une longue finition dans un type de fût alors nouveau pour la distillerie, un fût d’Armagnac. Souvenez-vous, nous en avons parlé au moment de l’annonce des Wild Island Edition avec l’apparition de cette nouvelle finition dans la gamme. Le rhum a donc passé presque 3 ans dans ce fût (06/2017-02/2020) avant de terminer par un passage éclair en fût neuf (chêne américain) pendant 51 jours. Il a finalement été embouteillé à 55% (après réduction) et est sorti à 804 exemplaires au prix de 123€.

Nez

(notes groupées de Thomas et Cédric Sip)

Le premier contact est compliqué. Les premières impressions sont très végétales, avec du foin, de la fumée et une acidité qui me rappelait le cidre. Passé cette première impression et en lui laissant une bonne aération, il devient plus agréable et le profil évolue. Il est bien marqué par le bois, toasté avec notes épicées (poivre, menthol). A côté il y a un coté rancio avec quelques fruits secs torréfiés, des notes vineuses, de l’amande et de l’olive verte.

Bouche

Sur le palais le rhum est nettement boisé grillé, presque brûlé. Derrière ces notes empyreumatiques transparaissent des fruits secs (noix et amandes) accompagnés d’une pointe d’olive et de menthol. Les fruits sont légers, encore plus qu’au nez, et le caramel vient compléter la note. Le boisé apporte un peu d’amertume dans la finale mais celle-ci n’est pas très longue et ne réhausse pas la dégustation.

Conclusion

Voilà au final un rhum difficile à appréhender. Au premier contact il nous a complètement déstabilisé, craignant même un mauvais sample (mais Thomas et moi n’avons pas dégusté le même sample). En lui laissant plus d’ouverture on est arrivés à quelque chose de plus agréable mais pas forcément ce à quoi on s’attendait tant le profil agricole Savanna ne transparaît pas dans cette dégustation. Est-ce l’influence du fût d’Armagnac? Ou celle du passage en fût neuf en fin de vieillissement? Toujours est-il que voilà un embouteillage qui ne rejoindra pas ma cave personnelle. Suite au prochain épisode 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.