Dégustation du soir, Réunion

Savanna Wild Island 2021

Le début d’année a été marqué par la série « Métissages » chez Savanna, avec 4 références qui nous ont emmené à travers les rhums de mélasse que la distillerie peut proposer, en Traditionnel comme en Grand Arôme. Les mois ont passé, vous avez pu vous les procurer (ou pas) et y goûter (ou pas), mais pendant ce temps là ils n’ont pas chômé puisque la distillerie revient avec une nouvelle identité visuelle (qui a dit encore? ) et, notamment, une nouvelle vague de sorties dans la série initiée en 2020, j’ai nommé les Wild Island. Si je dis « notamment » c’est parce qu’avec cette série arrive aussi d’autres choses, des Unshared Cask et un Must, dont nous parlerons plus tard.

Mais d’abord plongeons nous, Thomas et moi, dans cette série Wild Island saison 2. Enfin en tout cas dans la première moitié de cette saison 2. Oui parce qu’il va falloir s’accrocher un peu, cette deuxième série Wild Island sera composée de 2 bouteilles ici, fin 2021, et d’autres bouteilles en 2022. Donc soyons clair, on ne parlera pas ici de cette 2ème moitié, pour ça il faudra revenir quand ils seront sortis 😉

1 – Wild Island 2021 « La Vague » – 64,5%

Premier arrêt dans la série donc, direction la plage, plus précisément en plein cœur de la vague, pour un rhum « traditionnel » (donc à base de mélasse). Ce rhum a été distillé en 2006, il a passé ses premières années en fût ex-Cognac, comme d’habitude chez Savanna, avant de subir une finition en fût ex-Calvados pour un compte d’âge total de 13 ans. Après une très légère réduction il a été embouteillé au titre (plus que respectable) de 64,5% à 720 exemplaires. À l’heure où j’écris ces lignes il est en train d’arriver chez les distributeurs et cavistes au prix d’environ 130€.

Nez

Le profil est un mélange de fruits, d’olive et d’empyreumatique boisé. Côté fruits on y retrouve des fruits à chair blanche, voire jaune, ainsi que de l’olive, de la grenade et un côté « baie ». La part d’olive est bien présente et même si elle est discrète au début, elle va s’exprimer de plus en plus avec l’ouverture pour avoir un sentiment de tapenade d’olives noires nettement présent. Pour le reste le boisé est présent mais plutôt sec, sur le vieux bois, avec des notes de cuir, de fruits secs (noix, noisette) et un côté toasté/empyreumatique. Quelques notes qui par moments rappellent à Thomas le profil « Grand Arôme » (l’olive notamment).

Bouche

L’olive fait un pas en arrière, elle reste présente mais de façon plus légère, d’ailleurs plus sur la saumure car elle s’accompagne de notes salines bien marquées. Les fruits sont en recul également, laissant plus de place au bois qui se marque de cuir et d’épices (girofle, piment). La longueur est marquée par le bois et fait même ressortir une légère amertume.

2 – Wild Island 2021 « L’arbre » – 52,3%

Deuxième arrêt (et donc déjà dernier pour 2021), nous voilà dans la lignée des Métissages Maputo, Fort Dauphin et Wild Island Plage puisqu’il s’agit là d’un rhum qui, après son vieillissement en fût ex-Cognac, est passé par un fût ex-Armagnac. La comparaison s’arrête là puisque si les 3 autres étaient distillés en 2003 et industriels, celui-ci est un jeunot agricole distillé en 2012. Voilà qui devrait êre intéressant comme profil, avec potentiellement la fraîcheur de l’agricole mêlée à la profondeur de l’Armagnac. Celui-ci a été réduit à 52,3% pour être embouteillé à 765 exemplaires.

Nez

Plus fruité que son prédécesseur, on y retrouve un beau mélange de fruits allant de la poire au pamplemousse en passant par la pomme et la pêche. Le boisé est fin et parfaitement intégré, il laisse la place à un bouquet d’épices très présentes, du curry, de l’anis et du cumin notamment. Quelques notes d’olive (verte cette fois), ainsi qu’un côté « vin rouge » avec des tanins typiques viennent ponctuer ce nez plutôt gourmand et prometteur.

Bouche

Les fruits, si présents au nez, se retrouvent plutôt confits en bouche, notamment la poire et le pamplemousse, et ils sont rejoints par un peu de raisin sec et de cerise amarena légère. L’olive et le boisé sont un peu plus présents sans que celui-ci ne prenne trop le dessus, il reste intégré. L’ensemble est équilibré et l’alcool est complètement fondu, pour former un profil agréable, légèrement gourmand et beurré sur la finale.

Conclusion

Voilà une première partie de série qui me laisse sur ma faim. Je ne peux pas parler de réel coup de cœur personnellement, en tout cas certainement pas sur « la vague » qui même si elle reste bien réalisée est trop marquée par le salin et l’olive pour me plaire. « L’arbre » a plus de qualités à faire valoir à mon palais mais reste un peu trop « sage » à mon goût. Il reste un beau rhum agricole, et la finition Armagnac lui apporte des notes originales. J’attends donc avec impatience la suite de la collection, en croisant les doigts pour y trouver du Grand Arôme bien fruité comme je les aime 🙂

Retrouvez ces deux rhums sur l’application RumX: https://www.rum-x.com/rums/11034/savanna-the-wild-island-edition-wave

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.