Dégustation du soir, Réunion

Savanna ou Hampden: pourquoi choisir?

Aujourd’hui je vais uniquement vous parler de choses connues (si vous lisez tout ce blog) mais qui ne s’étaient pas encore rencontrées. Le premier intervenant c’est Savanna (mais si, vous savez, cette distillerie réunionaise dont je vous parle de temps en temps). Savanna, donc, a distillé en 2008 un rhum Grand Arôme et l’a mis en vieillissement en fût ex-Cognac (jusqu’ici, rien d’original donc). Une bonne dizaine d’années plus tard, le rhum prend la direction de la région dijonaise pour atterrir chez Florent Beuchet, aka Mister Compagnie des Indes. Florent donc, décide de mettre ce rhum déjà fort sympathique en fût pour une finition. Il prend le premier fût qui lui passe sous la main et, oh surprise, il s’agit d’un fût ayant contenu du Hampden high ester. Voilà donc notre rhum parti pour une finition d’un an, sous climat continental. Dernier intervenant, Gaëtan aka Mister Watch Smell Taste & Having Fun, qui avait déjà sélectionné un autre jamaïcain venu aussi de chez Florent. Cette fois-ci Gaëtan s’associe à un autre caviste (Rum Stylez) pour sortir le résultat de cette « expérience », un Savanna de 12 ans, fini en fût de Hampden, sorti à 212 exemplaires (106 chacun) au prix de 155€ et au titre de 58,3%. De quoi nous donner bien du plaisir à la dégustation 😉

L’étiquette de feu ma bouteille, qui a terminée éclatée sur le sol de mon garage 😥

Nez

(Notes de Cédric Sip et François)

Premier contact et première confirmation : le défi est relevé! L’explosion de fruits est bien là, c’est à la fois frais et complexe, avec ce qu’il faut de consistance pour ne pas être « juste » une salade de fruits. En rentrant un peu plus dans les détails j’y retrouve un mélange de fraise et de banane verte, accompagnés de figue et d’ananas. Celles-ci baignent dans un boisé légèrement sucré, légèrement épicé, avec une pointe de caramel mentholé même. Le repos apporte encore quelques touches de parfums plus lourds, une pointe de caoutchouc par-ci, une touche de fumée par-là, et évidemment l’olive verte qui finit par se frayer un chemin.

Bouche

L’attaque en bouche est vive et expressive, comme annoncé par le nez. On bascule niveau fruits sur un mélange d’olives et d’ananas omniprésents en première bouche. Ils posent clairement les jalons de la dégustation: il faudra faire avec eux 😉 Le palais est tapissé et la fraise et le boisé viennent complèter le profil pour un résultat gourmand et fruité, mais bien teinté de boisé. Un côté pâtissier léger se remarque aussi. Dans la longueur l’ananas est toujours là, l’olive s’éclipse un peu, laissant la place au pâtissier et à la biscotte. François y trouve un air de Savanna Japan HERR finish.

Conclusion

Savanna Grand Arôme et Hampden réunis, soyons francs, pour que ça ne me plaise pas il aurait fallu que ça soit devenu un jus de bois. Or ici justement le boisé est discret, intégré, il n’est là que pour remplir le rôle qu’il devrait toujours avoir selon moi: donner du corps aux fruits. Car oui, que ce soit au nez ou en bouche on a une belle salade de fruits, agréable de gourmandise. Les deux profils se retrouvent nettement et se marient parfaitement bien! Merci Florent d’avoir fait l’entremetteur entre ce rhum et fût!

Retrouvez la bouteille sur Rum Tasting Notes: https://rumtastingnotes.page.link/BgCSKLaEEuyAXerT7

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.