Dégustation du soir, Martinique

Depaz: La Compilation

Nous allons compiler ici les différentes dégustations individuelles qui ont été réalisées dans le cadre de la #Quinzaine Depaz du Belgium Rhum Club. À côté de celles-ci vous retrouverez les différents duels que nous avons réalisé par ici.

Depaz Single Cask 2003 – 45%

par Cédric Sip

PC202072MR.JPG

Nous voilà face à un rhum Hors d’âge sous AOC, c’est à dire qu’il a minimum 6 ans de vieillissement. Il s’agit d’un fût unique et la contre-étiquette nous annonce un vieillissement de 11 ans et un titre de 45%.

Nez

Le nez est d’entrée séduisant: un mélange riche de chocolat et d’orange cuite, auxquels viennent s’ajouter de la vanille et du boisé. Derrière apparaissent des épices, poivre noir en tête, et un petit côté beurré qui ajoute de la rondeur à l’ensemble.

Bouche

La bouche est très marquée par les épices, dont le poivre noir du nez mais pas seulement. Derrière ce bouquet d’épices et le boisé déjà présent au nez je retrouve assez étonnamment des touches de canne fraîche et un côté végétal, presque sur l’herbe fraîchement coupée. Le mélange est assez surprenant mais c’est très agréable et j’ai bien apprécié la dégustation.


Chantal Comte, L’Arbre Du Voyageur VSOP – 45 %

par Cédric L

Le rhum titre 45 % et il a été mis en bouteille en 2004. Malheureusement je n’ai pas trouvé de détail sur l’assemblage ni de détails sur les fûts utilisés pour le vieillissement. La seule info connue c’est que le rhum vient de chez Depaz.

Dans le verre le rhum a une belle couleur cuivrée tirant vers l’or. Les larmes sont fines, resserrées et lentes.

Nez003.jpg

Le premier nez est fruité (fraise, poire, coing) et légèrement poivré. Après un peu de repos, un profil légèrement pâtissier avec des notes d’amandes me parvient. Enfin après une petite heure, des notes de cuir et un fin boisé apparaissent. Ça donne clairement envie d’y goûter.

Bouche

En bouche, ça explose ! Je trouve en premier de la noix et de la noisette. Ensuite viennent les fruits du nez, la fraise en tête. Suivent le boisé et la cassonade qui font leur apparition.

La finale, d’une belle longueur pour 45%, laisse apparaître une pointe d’épices, toujours ce boisé et quelques notes de fruits.

Dieu que c’est encore une fois bien fait ! L’équilibre entre les fruits et les notes empyreumatiques est parfait. C’est à la fois complexe et lisible comme toujours chez Chantal Comte. Dommage que les prix des dernières bouteilles s’envolent …


Depaz XO Grande Réserve – 45 %

par Cédric L

Avec ce rhum, on quitte les embouteillages particuliers pour revenir dans la gamme standard composée d’un VO, d’un VSOP,  et de deux XO:  la Grande Réserve et la carafe appelée Cuvée Prestiqge. Nous sommes donc avec ce XO sur veillisement d’au moins 6 ans. Peu d’informations cependant sur la composition de l’assemblage.

La robe de cette Grande Réserve est acajou avec des reflets cuivrés.

005Nez

Au nez, j’y trouve de l’amande, de la vanille, un peu de fruit (raisin, abricot), un boisé léger et une pointe d’épice.

Bouche

La bouche se structure autour de l’amande et la vanille avec toujours ces fruits et ces petites notes épicées.
La finale est toujours marqué par cette trame pâtissière (amande, vanille) , avec une pointe d’amertume, des notes de fruits et de tabac.

J’aime ce type de rhum gourmand et puissant. On est clairement sur une même trame que le 2002 embouteillé pour V&B ou le bdf 2000. Par contre, je lui trouve un petit manque de complexité.


Depaz XO – 45 %

par Cédric L

Pour celui-ci je n’ai que trois infos sur le sample: Depaz, XO et 45%. Pas vraiment de quoi différencier les différents XO de la distillerie. Pourtant le rhum est clairement différent de la Grande Réserve (déjà rien qu’à la couleur), alors est-ce un ancien embouteillage ?

Dans le verre le rhum est veil or avec des reflets cuivrés. Les larmes sont fines et plutôt rapide.

Nez

004

Au nez, j’y trouve des notes de cire, de vieux meubles, un peu de fruit, d’amande et de vanille. Après une aération prolongée des épices font leur apparition ainsi qu’une touche de miel, voir un profil un peu floral.

Bouche

Une fois en bouche, l’alcool se fait doucement sentir. Passé cette attaque on retrouve ce profil un peu floral (comme un miel de printemps), de la cassonade, un peu de mandarine et des épices.
La finale est douce et d’une longueur moyenne. Avec toujours cette cassonade puis les épices et la mandarine ainsi qu’une pointe de cacao.

C’est donc un profil très différent de la Grande Réserve, plus fin et un rien plus complexe dans la lignée des anciens VSOP.


Enfin notons ceux qui ont déjà fait l’objet d’un article indépendant:

1 réflexion au sujet de “Depaz: La Compilation”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.