Dégustation du soir, Jamaïque

Valinch & Mallet: Jamaïcan Luxury

Aujourd’hui nous allon parler d’un embouteilleur dont on ne parle pas souvent car on le voit peu passer par chez nous. Et pour cause: à la base Valinch & Mallet,  embouteilleur indépendant italien, s’est créé autour du whisky. Comme pas mal d’embouteilleurs, plutôt anglais d’ailleurs, ils se sont intéressés au rhum un peu plus tard. Mais la philosophie reste la même, une sélection pointue de single casks de qualité.

Et notre bouteille du jour ne déroge pas à la règle puisque nous allons nous pencher sur un Hampden de 1983, soit un beau 35 ans de vieillissement au compteur, voilà un âge honorable. Vous vous en doutez, on est forcément sur un vieillissement continental (âge et distillerie obligent puisque Hampden ne vieillissait rien sur place jusqu’il y a peu), mais chose rare, l’étiquette reprend le mark d’origine avec 4 lettres qui vont résonner chez les plus gourmands: HGML 🙂 Les autres informations sont le nombre de bouteilles (237) et le titre alcoolique: 55,3%. Le prix n’est pas indiqué sur la bouteille et heureusement car c’est là que le bât blesse: un bon 500€ à la sortie!

Valinch Mallet Hampden 35 ans

Dégustation

À peine le verre servi et toute la pièce est au courant qu’un beau Hampden a été ouvert, ça embaume directement et pas le solvant, ça sent immédiatement les fruits caramélisés… j’ai soif ! Vu l’âge vénérable, on va lui laisser quand même le temps de s’ouvrir tranquillement dans le verre avant de plonger dessus.

IMG_20191124_202544-01.jpeg

Nez

Un temps d’aération plus tard, le nez est riche et gourmand. Une compotée de fruits confits et caramélisés dont la gourmandise n’a d’égal que la richesse. L’ananas et la mangue se mêlent à de la brioche caramélisée pour un résultat pâtissier à souhait! Un petit côté sucre cuit/barbe à papa ressort même par moments, vraiment surprenant. L’alcool est totalement intégré et les solvants caractéristiques se font discrets même si leur présence est confirmée.

Hampden_35_label_Valinch_&_Mallet_Single_Cask_Rum.jpg

Bouche

Après un tel nez difficile de résister au passage sur le palais. La première gorgée est immédiatement fruitée, bien marquée par l’ananas mais avec un petit plus qui instinctivement me rappelle des notes du HERR Savanna. Les gorgées suivantes affinent la dégustation vers un ananas plutôt frais, ou légèrement caramélisé. Le solvant est là, la brioche gourmande du nez aussi. Le résultat est chaud en bouche et des notes d’olives font leur apparition par moments. Une fois le verre vide le profil tourne étonnament vers des notes franchement herbacées.

Conclusion

Le verre de ce vénérable Hampden se vide à une vitesse dingue tellement il n’est que gourmandise. Je suis sûr qu’une bouteille pareille ne ferait pas long feu dans mon bar ni dans celui de n’importe quel autre amateur de jamaïcain bien fruité. J’ai rarement retrouvé une telle gourmandise dans un Hampden et il est bien dommage que la bouteille soit si chère car je me serai certainement laissé tenter autrement. Malheureusement la loi du marché fait que non seulement c’est (très) cher, mais en plus c’est complètement épuisé… Sur ce, je retourne savourer la fin de mon sample :p

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.