Autres destinations, Dégustation du soir

Velier Uitvlugt: coco à gogo?

Aujourd’hui on se fait un petit retour vers le futur avec deux jolis samples que j’ai ressorti de mon armoire. Au programme, retour en 2014, époque où le rhum était encore aux mains d’une poignée d’amateurs et où, quand Velier sortait de nouveaux embouteillages, c’était du Demerara tropical à un prix qui paraîtrait dérisoire actuellement!

Direction donc le Guyana, petit pays par sa taille mais grand producteur de mélasse et donc de rhum. En 1996-1997 le regroupement des alambics avait déjà commencé mais n’en était pas encore au point actuel, c’est à dire de voir tous les alambics du pays en une seule installation. La distillerie Uitvlugt allait fermer ses portes en 1999 et elle abritait, outre ses propre colonnes, l’alambic Port Mourant et la colonne Enmore. Mais les rhums dont nous allons parler aujourd’hui sont bien issus de l’alambic Uitvlugt qui n’est autre qu’une série de colonnes Savalle qui, selon les réglages, vont nous donner un rhum plus ou moins « léger ».

Les deux rhums nous sont ici livrés avec leur « mark », synonyme de typicité et de réglage de la-dite colonne donc. Le premier, distillé en 1996, est « marké » d’un Modified GS qui correspond à un réglage « léger » de l’alambic. Le rhum a été mis en vieillissement dans 4 fûts jusqu’en 2013, date du soutirage et de la mise en bouteille. Le deuxième est lui « marké » d’un ULR pour Uitvlugt Light Rum, inutile de dire qu’il est léger lui aussi du coup 😉 Celui-ci est issu de 5 fûts, distillés en 1997 et soutirés en 2013 également. Passons à la dégustation de ces « légendes » du rhum!

Uitvlugt 1996 Modified GS – 57,2%

Nez

Le profil est plutôt vif, l’alcool est présent et envoie un mélange majoritairement boisé et vanillé. Les marqueurs principaux sont là même s’ils sont saupoudrés de sucre grillé, légèrement fumé. Des notes de solvant et quelques effluves légères de fruit/rancio viennent compléter un nez étonnamment discret.

Bouche

Là on retrouve déjà un peu plus ce profil Uitvlugt « légendaire » à base de coco à profusion. La vanille du nez se retrouve mêlée au coco pour former un ensemble me rappelant la crème brûlée. Il y a du sucre cuit voire caramélisé et une pointe de fève tonka pour former une bouche relativement gourmande et dans laquelle l’alcool ne se marque pas. Déception en revanche niveau longueur puisque le profil disparaît relativement vite du palais, tout au plus 15-20 secondes.

Uitvlugt 1997 ULR – 59,7%

Nez

On retrouve un peu le profil du 1996 mais en plus expressif. Le profil est vanillé mais les fruits sont présents. J’y retrouve la noix de coco, attendue, qui est plutôt crémeuse et nettement présente, accompagnée de l’ananas et la mangue par touches. Une certaine sucrosité se ressent avec un boisé discret et des notes fumées. Le profil est plus frais que celui du 1996 grâce aux fruits plus présents.

Bouche

Le coco est ici à son paroxysme, c’est très marqué « coco sucré » dès la première bouche. Le boisé est toujours aussi discret bien que présent, agrémenté de notes d’épices et de cette touche de fève tonka que j’avais retrouvé dans le 1996. Niveau continuité rien à redire, la filiation est bien présente. Côté fruits j’y trouve de la pêche et de la papaye mais ça reste léger également, pas de salade de fruits comme peut le proposer un jamaïcain. De nouveau ici la longueur n’est pas incroyable, tout au plus une vingtaine de secondes sur le palais.

Conclusion

Voilà deux rhums dont j’attendais beaucoup, sans doute un peu trop du coup. En tant qu’anciens embouteillages Velier ce sont évidemment des « légendes » pour certains, et leur prix a été multiplié je ne sais combien de fois. Mais même en faisant abstraction de cet élément ils restent des embouteillages rares, les Uitvlugt tropicaux de 16/17 ans ne sont pas légion sur le marché. Néanmoins le profil reste conforme à ce que le mark annonçait, c’est léger, sans doute un peu trop, notamment dans la longueur. Bref deux rhums agréables mais loin d’être indispensables à mon sens, surtout au prix actuel!

Retrouvez ces rhums sur Rum Tasting Notes ici pour le 1996 et ici pour le 1997

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.