Autres destinations, Dégustation du soir

Kaiman: du crocodile au verre

Il est parfois de ces bouteilles dont on voit passer l’annonce, dont on lit la présentation et que l’on termine par un gracieux « hein?! ». Le Kaiman de la Compagnie des Indes en est un parfait exemple. Donc vous voilà prévenus, tenez-vous bien 😉

Le Kaiman est un assemblage. Premièrement, il contient du rhum issu d’un fût de Guadeloupe qui a été mis en vieillissement en 1973. Le contenu de ce fût a été transvasé en foudre (1000 litres) il y a de cela 10 ans (donc en 2009 si vous suivez).

Deuxièmement il contient du rhum qui est issu d’un fût contenant un assemblage réalisé en 1995 avec deux rhums de 1993. Dans ce fût il y avait du rhum du Guyana issu de 3 alambics (Savalle Diamond, Coffey Still Enmore et Pot Still port Mourant) et du rhum de Jamaïque (Wedderburn, distillerie inconnue).

Ces deux « fûts » ont été assemblés et c’est ainsi qu’est né ce Kaiman. Il est composé d’ailleurs à 72,2% du rhum guadeloupéen de 1973 et à 27,8% du blend Guyana/Jamaïque de 1993. Arrivé à ce point je vous laisse le temps de revenir en arrière et de relire le paragraphe. Si si, je sais que c’est nécessaire. Le résultat risque donc fortement d’être un truc complètement inclassable, voire totalement fou mais on fait confiance à Florent quand à l’intérêt de la chose. Dernières infos, les 500 exemplaires, dont le titre est de 46%, ont été mis en vente à des prix très variables selon le pays. La Belgique voyant les bouteilles sortir un rien au-dessus des 300€ quand le tarif français flirtait lui plutôt avec les 500€… Je dis donc merci au gentil qui-de-droit qui m’a faire parvenir le sample 🙂

Dégustation

Nez

Le profil est séducteur. On retrouve immédiatement l’influence de la Jamaïque avec un côté funky qui vient enrichir le fruité. La mangue mûre et l’ananas sont bien présents et donnent un côté gourmand au nez. À côté de ça les notes pâtissières sont aussi présentes même si elles sont en retrait, avec de la frangipane/pâte d’amande, un côté pommes/poires cuites et un certain équilibre, aucune note n’occupant le devant de la scène. Par moments l’alcool se rappelle au dégustateur, le profil tirant alors un peu plus vers un côté herbacé, un peu orienté « fruits verts ».

Bouche

Autant le profil olfactif était marqué par la Jamaïque et le fruit, autant le profil gustatif est plutôt marqué par la partie Guyana du blend. Sur le palais le sucre grillé, un peu brûlé, occupe nettement la première marche. Il s’accompagne d’un boisé humide à la Port Mourant avec une certaine amertume. Le profil reste très boisé, même une fois l’amertume passée, et seules des notes de vanille et de fruits secs viennent enrichir un peu la suite de la bouche. De nouveau, comme au nez, l’alcool se fait sentir par moments. Niveau longueur c’est relativement court et ça marque assez peu.

Conclusion

Difficile de conclure sur cette dégustation tant le prix influence le jugement. Il aurait fallu que je le goûte à l’aveugle pour me prononcer sur le prix auquel j’achèterais ce rhum mais une chose est sûre, à aucun moment je n’atteindrais les 300€. Est-ce qu’il est mauvais pour autant? Non du tout, le nez est même plutôt enjôleur, tout en nuance et la Jamaïque, bien que présente, n’écrase pas le profil. Le profil gustatif en revanche ne me séduit pas personnellement mais il doit certainement parler à d’autres personnes moins sensibles au fruité que moi. Reste le reste, c’est à dire le packaging avec cette magnifique boîte en bois et l’étiquette très réussie ainsi que l’âge des rhums contenus dans l’assemblage qui, à eux seuls, expliquent le prix de la bouteille. Je ne pourrais que trop vous conseiller de goûter avant d’acheter, même si ce conseil devrait toujours s’appliquer lorsque l’on parle de bouteille d’un certain budget 😉

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.