Saison 4: 2019-2020, Soirées Amis des Amis du Rhum

S4 E2: Masterclass Ferroni

Après une première soirée exotique, entre Madère et l’Afrique du Sud, nous voilà à nouveau réunis pour une soirée qui nous emmènera à nouveau à l’autre bout du monde mais avec un guide cette fois: Guillaume Ferroni.

Alors pour ceux qui ne le connaîtraient pas, Guillaume est à la fois le créateur de la marque Ferroni qui embouteille des rhums de pas mal d’endroits et les élève pour les rendre uniques, mais aussi un grand passionné de l’histoire des spiritueux en général et du rhum en particulier. Ce qui fait qu’il sera impossible de vous relater tout ce qui s’est dit lors de cette soirée car elle a été (très) riche en informations en tout genre. Je ne peux donc que vous conseiller de prendre le temps de discuter avec lui quand l’occasion se présente! Pour le reste, place aux nombreuses dégustations 😉

PA104051 modif.jpg
Lineup incomplet

À noter que les notes de dégustation de cet article sont une oeuvre collégiale de Cédric LMichaël, Thomas et Cédric Sip. 

1 – Ferroni Ambré – 40%

Nous commençons avec la base de la gamme des rhums Ferroni: l’Ambré. Cet assemblage de rhums issus du Guyana, de Trinidad et de l’île Maurice repose pendant 12 mois dans des anciens fûts de Cognac avant de passer 6 mois dans des fûts ayant contenu du Rasteau.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nez

Voilà de quoi débuter la soirée tout en douceur. Le nez est doux, entre caramel, vanille et sucre. Le boisé est présent légèrement, juste ce qu’il faut, accompagné des épices, de fruits rouges, de citron frais et d’une pointe florale. 

Bouche

En bouche c’est doux également, tout en délicatesse. Le palais est enveloppé mais sans être marqué et le profil est cohérent avec le nez. Le caramel, le boisé léger, les épices (réglisse) et un côté fruité et floral avec de la violette. C’est bien fait même si ça manque clairement de caractère pour le palais averti. Une référence plutôt orientée débutants donc avec une finale plutôt courte même si on y retrouve un peu des fruits de la finition Rasteau. 

2 – Dame-Jeanne 1 « Pur Jus » – 57%

Première des 4 Dame-Jeannes sortie par la maison Ferroni, celle-ci est composée exclusivement de rhums mauriciens pur jus de canne. Il s’agit d’un assemblage de Chamarel et de Labourdonnais. Comme les autres Dame-Jeanne Ferroni, le titre alcoolique est égalisé à 57%.

Nez

Aucune transition avec le précédent, ici le nez est très vert (végétal), frais, marqué par les agrumes, citron en tête. Les notes végétales sont bien présentes aussi (avec du foin notamment), accompagnées par ce côté Chamarel un peu beurré, légèrement marqué par l’iode.

Bouche

Sur le palais en revanche c’est très marqué par le végétal. La canne est fraîche et herbacée. Elle s’accompagne d’épices, poivre, réglisse et anis notamment. Le résultat est plutôt gras en bouche avec de nouveau une pointe iodée et une touche de citron.

3 – Dame-Jeanne 2 « Mélasse power » – 57%

Deuxième de la famille, cette « Mélasse power » porte bien son nom puisqu’on est là sur un assemblage cher au coeur de Guillaume Ferroni, un blend de rhum mauricien et de grand arôme du Galion, en Martinique. On s’attend donc à un résultat à l’opposé de la première.

Nez

Rien à voir avec le rhum précédent (et pour cause), on est directement sur un nez gourmand et riche. Les odeurs sont très pâtissières, sur la mélasse, la brioche, la cassonade. Certaines touches nous rappellent le Grand Arôme de la composition comme un peu de solvant, mais elles sont légères et affinées par l’assemblage. les fruits sont là aussi avec des fruits exotiques, banane et ananas en tête. Par moments un côté « eau-de-vie de vin » qui apparaît. 

Bouche

Les 57% sont totalement intégrés et on ne ressent pas du tout l’alcool sur la langue. Les fruits sont bien plus présents avec la banane et l’ananas du nez auxquels viennent se joindre des agrumes. Le côté pâtissier est présent aussi avec une belle sucrosité, du beurre et une pointe minérale. La finale est sur la canne, le sucre, le miel et les épices. Un coup de cœur pour Cédric L!

4 – Dame-Jeanne 3 « Canne Rouge » – 57%

Troisième opus, retour sur la canne fraîche mais cette fois-ci en mono-variétal. Il s’agit cette fois donc d’un assemblage toujours mais de Chamarel (Maurice) et de Longueteau cette fois, 100% canne rouge comme son nom l’indique 😀

Nez

Retour au nez végétal, comme pour la Dame-Jeanne n°1, mais cette fois avec un côté plus herbacé, avec de l’herbe fraîchement coupée, de la canne fraîche et du foin. Une pointe de citron et de réglisse se glissent par moments. L’alcool est un peu plus présent et surtout le profil est très typé, marqué par un côté beurré, gras. Un nez qui fait penser Michaël à des viennoiseries et Cédric Sip a un rhum de Pot Still. Cédric L quant à lui y retrouve la marque Longueteau. 

Bouche

L’influence Longueteau est ici aussi présente avec un profil minéral et épicé. Le poivre, le menthol et une légère amertume font leur apparition. Le côté enjôleur du nez s’est quelque peu estompé, laissant entrevoir des notes d’humus, de sous-bois, de champignons par moments même. Thomas y retrouve du fruit mais les trois autres sont plutôt sur un profil moins rond. 

5 – Dame-Jeanne 4 « L’Atlantique » – 57%

Quatrième et dernière de la série, direction une Dame-Jeanne mono-distillerie pour une fois puisque cette « Atlantique » nous vient directement de Madère, de quoi nous rappeler notre dernière soirée! Il s’agit là d’un rhum distillé chez Engenho do Norte, la distillerie du nord de l’île que nous avions découvert fin août.

Nez

L’influence maritime est bien présente avec un nez immédiatement iodé, salin, très minéral. La canne fraîche, les épices (réglisse) et les agrumes (citron, pamplemousse) se montrent ensuite dans un mélange plutôt harmonieux. 

Bouche

Pas de miracle, la bouche est elle aussi iodée/saline/minérale. la réglisse est toujours présente, tout comme les fruits. On y retrouve des fruits rouges (en eau-de-vie), des agrumes (de l’orange notamment) et une pointe terreuse. La finale est un peu amère mais l’ensemble est homogène et relativement doux. 

6 – Vulcao Grogue – 45%

Surprise du chef (enfin première surprise), Guillaume était venu avec son nouvel embouteillage issu directement du Cap-Vert: le Grogue Vulcao. Le planteur apéritif était déjà à base de ce Grogue mais ici retour en dégustation pure. Cette dégustation aura été l’occasion pour notre maître de conférence du jour de nous expliquer l’histoire du Cap Vert et du Grogue, un moment hors du temps qui nous aura tous fait voyager…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nez

Les explications du maître de cérémonie ont rendu nos notes plus éparses sur celui-ci, néanmoins le nez est plutôt surprenant, à la fois végétal (canne), minéral (voire terreux), épicé et empyreumatique (caoutchouc). Un côté fermentation est aussi présent avec des notes de levures et un petit côté acide/vinaigre. 

Bouche

La bouche nous rappelle les Clairins haïtiens ce qui est somme toute logique vu la méthode de fabrication. Le caoutchouc, le poivre et le côté métallique/minéral du nez se retrouvent en bouche, accompagnés de fruits exotiques et d’agrumes. 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Lineup complet cette fois!

7 – Gwada 1998 Brut de fût – 56,5%

Fini les blancs, place à la série des « bruts de fût ». Aucun rapport avec le groupe de copains sympathiques et néanmoins liégeois, non ici nous allons parler des embouteillages de la maison Ferroni qui ne subissent aucune modification entre la sortie du fût et la mise en bouteille. Je ne vous décrit pas beaucoup plus ce Gwada car je l’ai déjà fait dans l’article qui lui est dédié et que oui, je suis un peu paresseux quand même!

Nez

La première impression est sur un boisé fin et élégant, celui (sec) d’une boîte à cigares. Les fruits sont plutôt compotés avec du pruneau, des agrumes, de l’abricot séché et des fruits exotiques relevés d’une pointe de vanille. L’alcool est très bien intégré et la complexité s’enrichit par moments d’une note soufrée et légèrement empyreumatique. 

Bouche

Le profil est cohérent avec celui du nez. Un mélange homogène de boisé élégant et de fruité complexe. Côté boisé on retrouve la boîte à cigares, du tabac, des notes de café, de la mélasse même. Côté fruité il y a du raisin sec, des agrumes et des fruits confits. Pour relever cet harmonieux mélange il y a une pointe d’amande et un côté vineux. La longueur est sur la même gamme et enveloppe la bouche avec un côté presque huileux. 

8 – Australie 2013 Brut de fût 

La surprise du chef elle est là. Lors de la préparation Guillaume m’avait dit qu’il viendrait avec l’une ou l’autre chose mais même dans mes imaginations les plus farfelues je ne m’attendais pas à le voir débarquer avec un brut de fût australien. Qui plus est partiellement vieilli en fût de Beaume de Venise! Bref un véritable ovni que nous goûtons alors qu’il doit encore vieillir. De quoi nous rapprocher aussi près que possible du travail de sélection qui se cache derrière chaque embouteilleur/éleveur.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nez

Le profil est nettement fruité et l’influence du Beaume de Venise se fait sentir immédiatement. C’est rond et frais à la fois, avec un air de muscat blanc. Des notes de mandarine et de citron vert sont présentes avec des touches de sous-bois, de café et de vanille. Nous n’avons qu’une envie, y goûter!

Bouche

Comme pour le Gwada nous avons un délicieux mélange de fruité et de boisé. Le côté vineux du nez (muscat) est présent et se lie à de la banane mûre, du raisin et une pointe d’agrumes. Vient ensuite un côté plus complexe avec notamment un léger rancio, des notes de massepain épicées (vanille, cannelle), du cacao, du grain de café sur lequel on aurait croqué et une note de sous-bois. Un peu d’amertume vient clôturer le débat et autant l’impression générale est agréable, autant on sent qu’il lui manque encore du temps de vieillissement pour s’affiner. Une affaire à suivre donc 😉

9 – Barbade 2009 Brut de fût – 63.5%

Retour dans la gamme « classique » des bruts de fût avec ce rhum issu de la distillerie Foursquare, à la Barbade . Il s’agit ici d’un 2009 vieilli initialement à la distillerie avant de vivre un double passage en fût de Rasteau histoire de lui donner la « patte » Ferroni.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nez

Pas de doute, on est bien chez Foursquare: ça sent la coco, le chocolat, le fruit exotique et la vanille. À côté de ce profil classique on va retrouver une côté vineux et du boisé, parfois humide, mêlé à des feuilles de tabac. C’est agréable même si on ne peut pas parler de découverte tant le profil Foursquare est connu. 

Bouche

Là encore le profil est attendu: beaucoup de fruit, noix de coco en tête mais aussi de la banane, du fruit rouge, de l’agrume et des fruits exotiques. Un côté riche avec du miel, de la cire, du massepain, du café et des notes toastées. La fin de bouche fera apparaître des notes plus chaudes, proches du piment, histoire de relever le profil coco persistant. 

10 – Jamaïque 2010 Brut de fût – 66,2%

Last but not least, après autant de dégustations il nous fallait bien quelque chose d’actif sur le palais et nul doute que ce jamaïcain de chez Worthy Park l’est. Ses 66% et son vieillissement entre la Jamaïque et le fût de Rye Whisky lui apportent un caractère indéniable.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nez

La encore le nez est tel qu’attendu. La Jamaïque dans toute sa splendeur avec de la banane, de l’ananas et du solvant. Le boisé est léger et toasté, légèrement chocolaté et avec un côté beurré/pâtissier. Le profil est typique mais ça ne lui enlève pas ses qualités. 

Bouche

Là encore c’est très bien fait même si dans le profil typique. Du fruit exotique toujours (banane, ananas), des épices (gingembre) et du boisé pâtissier comme au nez. Comme le dirait Michaël, c’est « goutu, gras et bien épais » ! Les notes empyreumatiques se lient à quelques notes « whisky » qui laissent enfin transparaître le finish Rye. Ces notes qui viennent enrichir la finale perturberont certainement celui qui n’est pas amateur de whisky mais en même temps celui qui venait pour le finish s’en félicitera!

Bonus: Pastis 2017 – Château des Creissauds

Nous terminons cet article avec cet incontournable de la maison Ferroni, j’ai nommé son Pastis millésimé. Guillaume Ferroni, en bon passionné des spiritueux, s’est attaché à faire renaître plusieurs préparations anciennes. Ce Pastis n’échappe pas à la règle et il est préparé avec près d’une vingtaine de plantes dont la quasi totalité sont issues du jardin botanique du Château des Creissauds, la « maison » qui abrite les installations Ferroni . Ce Pastis est préparé une fois par an, mis en macération avant une mise en repos en fût après filtration. Le résultat est juste incroyable, même si comme moi vous n’êtes pas un adepte du Pastis.

IMG_20191005_142151-01.jpeg

Nous n’avons pas de réelle note de dégustation pour ce pastis car la plupart d’entre nous n’étions pas amateurs et nous y allions un peu à reculons, surtout poussés par la curiosité. Au final il y a deux camps: ceux qui envers et contre tout n’aiment pas la réglisse et l’anis et donc bloquent sur ce pastis comme sur toute autre boisson du genre et puis ceux qui ont fait un « wouaw ». Pour ceux là ça a été un choc car ce pastis est une dinguerie d’aromatique. Les plantes infusées sont bien présentes et on sent la finesse et le savoir faire dans le verre. Nous ne pouvons vous conseiller qu’une chose: si vous en avez l’occasion, goûtez-y, même (et surtout) si vous n’aimez pas le pastis!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Conclusion

La conclusion est unanime: ce fut encore une fois une très belle soirée. Guillaume et ses acolytes nous ont offert une soirée au top, pleine d’informations en tout genre et riche en apprentissages et en découvertes. Les produits dégustés sont toujours plus agréables lorsqu’ils sont fait avec amour et on a bien senti la passion de Guillaume pour ce qu’il fait et son envie de partager son savoir et son savoir-faire. Bref, les amis des amis du rhum se sont fait un nouvel ami 😉

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.