Dégustation du soir, Réunion

Savanna: de Saint-André à Berlin

L’automne approche et c’est toujours une saison faste en sorties rhumesques, période des salons oblige. Savanna n’échappe pas à la règle et a répondu à l’appel du marché allemand en sortant une édition limitée sous la forme d’un embouteillage sobrement intitulé Unshared cask. Celui-ci a été présenté le week-end passé au German Rum Festival de Berlin et est une exclusivité pour le marché local.

received_493496104781663.jpeg

Il s’agit d’un rhum de la gamme « traditionnelle » distillé en 2004 et ayant passé 14 ans dans un ancien fût de Cognac (comme il en est l’usage à la distillerie). Si vous avez du mal à situer la gamme Savanna, je vous conseille la lecture de l’article que nous avons sorti au printemps qui explique l’ensemble de la gamme et duquel est extrait le schéma ci-dessous.

Savanna Arbre AAR

Nous sommes donc en présence d’un rhum de la branche « bleue » sur le schéma, sans finition et embouteillé brut de fût puisqu’il titre à 53,6%. Il en est sorti 699 exemplaires et a été commercialisé au prix de 99€.

À noter, le retour de dégustation qui suit est le fruit de la combinaison des notes de Cédric L, Thomas (qui a rejoint l’équipe récemment) et Cédric Sip.

Dégustation

Nez

Immédiatement au nez on sent que ce « traditionnel » n’est pas si traditionnel qu’il ne veut bien laisser l’entendre. Le nez est assez complexe et me fait (Cédric Sip) par moments penser au délicieux Maison blanche 2006. C’est à la fois boisé, épicé, pâtissier et vanillé. Une fraîcheur plutôt agréable après un petit moment d’ouverture, qui évoluera vers la gourmandise le temps passant. On y retrouve du poivre, des agrumes, un peu d’olives et une pointe de pomme fraîche. Une touche de mélasse apparaît aussi, mais très légère.  L’influence du fût de Cognac est présente et se retrouve assez nettement avec du raisin confit et frais, ainsi que du pruneau.

FB_IMG_1567686809789.jpg

Bouche

La bouche est plus boisée que le nez mais globalement le profil est cohérent avec celui ressenti juste avant. Une touche de cerise par-ci, un peu de café par-là pour accompagner la vanille, la touche de mélasse et les épices dans ce boisé pâtissier nettement présent. Le côté « funky » du nez laisse ici plutôt place à un profil plus classique pour une Savanna « traditionnel », c’est moins gourmand qu’escompté. Une légère amertume marque la longueur, sans doute liée au fort caractère boisé, avec un peu d’écorces d’oranges. Dans le verre vide on va retrouver un boisé agréable, teinté de cassonade.

Conclusion

Pour résumer, je dirais que voilà un single cask surprenant pour quelqu’un qui connaît la gamme Savanna. Le profil est plutôt inattendu pour un « traditionnel » sans finition et c’est une belle réussite. Certes il est brut de fût mais son profil se démarque du profil habituel des « Intense » de la marque. Une comparaison avec le 18 ans sorti en début d’année devrait être intéressante et potentiellement instructive… je vais d’ailleurs m’y coller de ce pas 😀

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.