Dégustation du soir, Jamaïque

S.B.S Jamaica 2008

Si vous suivez un peu les activités de ce blog, il ne vous a sans doute pas échappé que j’étais amateur de la marque danoise S.B.S. en général, et de leurs jamaïcains en particulier. Je ne pouvais donc pas rater leur sortie jamaïcaine de l’année qui, une fois n’est pas coutume, n’est pas issu d’une seule distillerie mais de plusieurs. Explications 🙂

Il va donc falloir résoudre cette énigme dans le monde du rhum. D’un côté, comme le sous-entend le nom de la marque, nous sommes face à un « Single Barrel », c’est à dire un fût unique. De l’autre, on nous annonce plusieurs distilleries, et le tout est millésimé… difficile donc d’y voir clair. Mais la réalité est relativement simple: les rhums issus des différentes distilleries ont simplement été assemblés avant la mise en fût. Il s’agit de distillats issus de Worthy Park, Hampden, Clarendon et New Yarmouth qui ont tous été produits en 2008. Nous sommes donc bien face à un seul et unique fût, contenant cet assemblage, vieilli un peu plus de 10 ans et mis en bouteille à 62,9%.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Dégustation

Nez

Premier contact et première certitude, c’est bien du jamaïcain 😀 Les premières effluves sont un solvant caractéristique et de l’amande. Cela conjugué aux presque 63%, pas de doute ça sera expressif. L’alcool est d’ailleurs un peu vif et mériterait un petit peu plus d’intégration. Les fruits sont également présents avec de la mangue en premier lieu, suivie par l’ananas et la cerise. Des notes de fumée ressortent par moments ainsi que des arômes vanillés. J’y retrouve également quelque chose que j’associe à de la pâte à brioche fraîche, avec une touche de levure, et de la brioche chaude. Un côté pâtissier légèrement beurré sans doute.

Bouche

Comme au nez c’est chaud, ça pique le bout de la langue. Les 63% sont là et ce rhum a du caractère. Niveau arômes j’y retrouve un peu d’olive et du fruit tropical. Ceux-ci sont en revanche noyés dans une bouche nettement pâtissière. Concernant les épices, j’y retrouve de la réglisse, avec une amertume caractéristique en fin de bouche. La longueur me fait penser à un profil de vin blanc, avec une petite acidité.

Conclusion

Difficile de cerner ce rhum. D’un côté l’assemblage est bien fait car il est impossible de ressortir le profil d’une des distilleries présentes. Les arômes se mêlent bien les uns aux autres et aucun des distillats ne tire la couverture. D’un autre côté, même si c’est un jamaïcain agréable, ce n’est clairement pas le SBS jamaïcain que je préfère. Est-ce à cause de cet assemblage justement, ou simplement le profil qui me correspond moins, mais je lui préfère nettement un Jamaica 2005 Worthy Park par exemple. Mais comme je le disais, aucun souci à se faire, la bouteille descendra sans trop de problèmes 😀

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.