Autres destinations, Dégustation du soir

Quand on fouille son armoire…épisode 3

Héhé ! Cette fois, je m’y tiens: deuxième semaine, deuxième sample ouvert. Ouais, vous pouvez être fiers de moi !

Cette semaine, le beau temps aidant, j’avais envie de partir loin alors, comme pour Narnia, j’ai ouvert mon armoire et j’y ai trouvé un billet d’avion (ou plutôt de bateau, vous allez comprendre) plutôt sympathique !

Let’s go Barbados au pays de Riri et de Foursquare 🙂

Merci d’ailleurs à qui-de-droit qui m’avait proposé de participer à ce split. J’avais dit oui sans trop réfléchir, ben, j’ai bien fait de pas penser « raisonnable », ça en valait la peine. Et il m’en reste (un peu).

Puisque je vous dit qu’on va prendre le bateau…

Foursquare 2005 Single Cask – Limited Edition for Milan Rum Festival 2018

Comme l’indique le titre c’est un Foursquare, distillé en novembre 2005, et embouteillé à l’occasion du Rum Festival de Milan édition 2018. Le rhum a été embouteillé à 57% d’alcool et un total de 318 bouteilles ont été commercialisées (si mes informations sont exactes).

Visuel

De jaune paille à or profond, la couleur semble osciller dans le verre. Le liquide est totalement limpide et d’un beau brillant. Ses jambes sont longues mais les larmes fines et délicates.

Nez

Inutile de préciser qu’il lui faut de l’aération, pour ma part, une bonne heure mis de côté avant d’y toucher. C’est une explosion aromatique qui embaume la pièce. C’est quelque chose de lourd, d’assez gras, mais sans cette impression alcooleuse ou de solvant qu’on retrouve souvent à ce degré-là.

Des notes de café fraîchement torréfié, de réglisse et une pointe de cacao viennent titiller les narines. Le fruit répond lui aussi présent à l’appel, avec un ananas flambé et cuit avec une belle dose de beurre.

Bouche

C’est ici qu’il dévoile sa véritable identité et que l’on se retrouve fasse à sa puissance. Il est gras, mais sans être lourd. Le fruit exotique est hyper présent, ainsi que de la belle mélasse et une bonne dose d’épices : poivre, cannelle et girofle.

La finale est chaude, sur l’orange sucrée et légèrement citronnée. Il y a aussi une pointe d’amertume, comme un bitter qu’on aurait ajouté en fin de bouche.

Conclusion

Sans être « Waouw », ce Foursquare est un bel embouteillage, avec un caractère typique mais puissant, qui ne saura laisser de marbre les connaisseurs et amateurs de la tradition britannique, ou les fans de Riri… au choix.

À la semaine prochaine !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.