Dégustation du soir, Réunion

Quand on fouille son armoire… Épisode 2

Nous voilà en février (déjà) et je suis passé à côté de ma bonne résolution… La tournée minérale ? Haha, non merci 😉 Mais pour ceux qui se souviennent, je m’étais lancé comme défi d’ouvrir un sample par semaine. Et bien, c’est raté !

Bon, autant me trouver une ou deux excuses tout de suite … si je n’ai pas été assez assidu dès le début, c’est parce que je suis passé par les rhumes de janvier (avec un « e » cette fois) qui ne permettent pas grand chose niveau dégustation. Et puis parce qu’une note de dégustation, ça ne s’improvise pas non plus, il faut la préparer, s’étirer les papilles et puis surtout : il faut prendre le temps !

Alors, allons-y pour la deuxième ! Parmi ma modeste collection de samples (à laquelle je compte bien venir à bout) j’avais ce tout petit et presque mignon flacon estampillé « Rhum Savanna » récupéré suite au Salon de Spa (merci encore). Hooo ! N’étant pas fin connaisseur et ma dernière expérience m’ayant laissé sur une note un peu amère, je me dit … pourquoi pas?

Je tente de nouvelles perspectives…

Savanna – Cuvée Maison Blanche 2006 – 43%

Pour ceux qui ne situeraient pas, Savanna, c’est l’Ile de la Réunion: les tropiques, les paysages de dingue, et une petite distillerie qui fait des trucs pas trop mauvais, enfin y’parait !

Cédric Sip nous avait déjà mis l’eau à la bouche fin de l’année passée avec son duel Maison Blanche 2002 vs 2006. Le contenu de ce petit flacon annonce 43%, et c’est un assemblage de rhums vieillis une dizaine d’années. Nous avons ici la version 2006 (Savanna a déjà sorti plusieurs versions de cette cuvée Maison Blanche). Commençons donc!

Visuel

Ce rhum a une couleur brillante, bronze clair, limpide avec quelques reflets orangés. Les jambes sont plutôt longues et les larmes assez épaisses.

Nez

C’est hyper fruité, comme une salade de fruits exotiques, avec en tête de la mangue et de l’ananas. Tout cela est relevé d’une pointe de menthol et de quelques écorces d’orange amère. Et puis une note de jus de pommes/raisins. Le boisé est présent mais léger, et s’intègre très bien dans l’ensemble. Les épices quand à elles sont encore plus discrètes.

Il est pas mignon ce petit flacon ?

Bouche

Je retrouve les marqueurs d’épices et d’olive qui sont pour moi typiques de ce que je connais de Savanna. Ils sont d’ailleurs bien présents. Le boisé lui se fait bien plus présent, même omniprésent. Des épices aussi, avec un petit côté provençal, de la cannelle et du poivre. La pointe de menthol se fait subtile et légère. L’olive et l’écorce se mélangent et créent un mix amertume/acidité intéressant. La finale est douce et fruitée, on y retrouve des arômes de fruits rouges et de fruits exotiques.

Conclusion

Voila qui me réconcilie agréablement avec l’Ile de la Réunion. Ce qui est étonnant chez Savanna, c’est la variété dans leurs différents embouteillages et dans l’intensité des marqueurs. Celui-ci, je l’aime vraiment bien: il est doux, chaud et expressif, même s’il manque un peu de longueur et de quelques Watts.

Voila ma soirée qui se termine … avec en tête le prochain choix que j’aurai à faire!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.