Autres destinations, Dégustation du soir

Retour sur Inca particulier : Millonario.

Ayant vidé il y a quelques temps ma dernière bouteille d’Abuelo, il ne restait plus dans mon bar, que deux vestiges de ma route de découverte du rhum. J’avais eu l’occasion de les goûter et de les apprécier lors d’une dégustation au Gourmet Store il y a deux ans (merci Igor d’ailleurs !).

Nous voici donc arrivés au moment de vider ces deux bouteilles, et d’en faire un comparatif ! Exercice compliqué s’il en est, puisque les arômes se sont sans doute dissipés un peu, et que mon palais a évolué depuis lors vers quelque chose de moins sucré et de plus complexe.

Présentation

Commençons par une rapide présentation de la distillerie : en 1938 arrive à Chiclayo (ville du nord du Pérou, au bord de l’Océan Pacifique) une colonne de distillation écossaise. Elle servira à créer la distillerie qui donnera naissance, en 1950, au Ron Millonario. Son nom vient du fait que peu de gens pouvaient se permettre de l’acheter, et qu’il était donc réservé à une certaine élite « por los millonarios » (pour les millionnaires, en français dans le texte). En 2004, Fabio Rossi a découvert ce produit et a commencé à l’exporter.

Les deux bouteilles dégustées aujourd’hui (le 15 ans et le XO, tous deux embouteillés à 40%) font partie d’une gamme assez réduite, avec seulement une autre référence (existant en 2 versions) : une édition « dixième anniversaire », qui existe en 40% et 50% d’alcool. 

Ces deux « Rons » (donc rhums de tradition hispannique) sont réalisés selon la méthode Solera, dans des fûts de chêne américain et européen. Cette méthode consiste à « éduquer » un rhum plus jeune en le mêlant à un rhum plus vieux tout au long du vieillissement. On se retrouve donc, à l’embouteillage, avec un mélange d’âges différents, dont il faut bien souvent faire « la moyenne », même si l’âge du rhum le plus vieux est souvent celui mentionné sur la bouteille. Ceci explique que peu d’informations sont disponibles quant à l’année de distillation et l’âge du breuvage présent dans la bouteille. Les seules informations retrouvées ici, étant que les rhums sont vieillis dans d’anciens fûts de bourbon et de sherry. 

1 – Millonario 15 Sistema Solera Reserva Especial – 40%

Il est contenu dans une bouteille entourée de raffia tressé, avec un bouchon à visser. A l’œil, sa robe est ambrée assez claire. Il est vieilli entre 3 et 15 ans maximum.

Nez

L’attaque est assez sucrée avec des notes de caramel, ensuite cela se dirige sur l’épicé et un arôme pâtissier très doux. En fin de verre, une légère odeur de tabac se dégage.

Bouche

Des arômes de caramel et de pruneaux se dégagent rapidement, le sucre vient tapisser le palais pour un bon moment et je décèle quelques épices, sans vraiment pouvoir les identifier, peut-être un peu de clou de girofle.

2 – Millonario Extra Old XO Reserva Especial – 40%

Lui, est contenu dans un flacon qui fait penser à une bouteille de parfum, entouré d’un écrin en carton noir / imitation cuir, pour compléter l’effet. Sa robe est toujours ambrée mais bien plus foncée. Il est vieilli entre 12 et 20 ans, toujours selon la méthode solera.

Nez

Il est tout de suite plus complexe, avec des notes sucrées et caramel mais aussi des fruits confits. Un léger arôme un peu alcooleux se dégage aussi.

Bouche

Elle est également sucrée et épicée, avec des notes de caramel et de pruneaux mais aussi toujours de fruits confits. Le côté pâtissier reste plus longtemps en bouche, avec le sucre qui me tapisse le palais. 

Conclusion

J’avais toujours eu une préférence pour le XO, et cela se confirme encore maintenant. Sans dénigrer le produit, le 15 ans me paraît fort « plat » alors que le XO est déjà un peu plus complexe, ce que j’ai pu apprécier, même encore maintenant.

Cela reste bien entendu des « rons », qui sont classiquement plus sucrés, très ronds, peu longs en bouche et donc pas très complexes, mais de bonne composition. Ils permettent à tout « débutant » de commencer sa découverte du rhum simplement et avec des bonnes choses. J’en avais d’ailleurs régulièrement servi à des amis curieux de découvrir le rhum, qui ont toujours apprécié.

Les bouteilles se trouvent facilement, le 15 ans aux environs de 50€ et le XO aux environs de 90€ (une version d’1,5L existe aussi, ou en coffret avec coupe-cigare). 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.