Martinique

Trois Rivières 2003 (édition Maison du Rhum)

Il est temps de s’attaquer à un autre classique de la Martinique: Trois Rivières!

Pour ça, rien de mieux qu’un petit 2003 « belge », puisqu’il s’agit du petit frère de la fameuse version 1998 si recherchée 🙂 Sélection réalisée par La Maison du Rhum, le distributeur belge, ce millésime titrant à 51,3% n’a pas encore l’aura du 1998 auprès du marché secondaire, et pourtant…

La bouteille a été splittée lors d’une de nos soirées des Amis des Amis du Rhum, l’occasion de faire profiter au plus grand nombre de cette pépite!

Cet article reprend les notes de dégustation de deux personnes: en effet, Cédric Lorne se joint à Cédric Sip (et à l’équipe de rédaction d’ailleurs) pour une double dégustation 🙂

IMG_20180419_211242-01.jpeg

Visuel

La couleur est cuivre, les larmes sont fines et prennent leur temps pour redescendre.

Nez

Pour Cédric Sip on est directement sur les épices, plutôt chaudes, mais aussi sur les fruits juste mûrs. C’est gourmand, mais aussi un rien sec derrière, un peu caché. Difficile à décrire mais impossible d’y résister et de ne pas y plonger…

Cédric Lorne lui y retrouve un léger boisé, avec une pointe de vanille et puis des fruits  (notes d’agrumes et de raisin). Enfin une pointe d’épices – poivre, muscade – rehausse le tout.

Bouche

La première gorgée de Cédric Sip est directement sur le fruit mélangé aux épices. On a un copié/collé quasiment parfait du nez. Les fruits disparaissent ensuite pour laisser la place aux épices. Un peu d’amertume, juste ce qu’il faut. Évidemment c’est boisé aussi, mais toujours en arrière-plan, une fois les fruits disparus.
La fin de bouche est vineuse, plutôt sur un vin rouge frais, pas trop tanin. La longueur n’est ni extrêmement longue ni trop courte. Juste ce qu’il faut pour enchaîner sur la gorgée suivante !

Pour Cédric Lorne, ce rhum fait la part belle aux fruits, la pêche blanche et les agrumes. L’alcool est très bien intégré. La suite est conforme au nez avec ce léger boisé et des épices. Tout cela se termine sur les épices et une légère amertume comme le zeste d’orange.

Conclusion

Le coup de coeur est unanime, une belle réussite!

1 réflexion au sujet de “Trois Rivières 2003 (édition Maison du Rhum)”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.